FANDOM


Eternis

Regroupement

Village

Régime Politique

Municipal

Maire

Dogo

Eternis est un village troglodyte créé pratiquement en dernier sur l'ancienne map. Elle est située au loin au nord d'Ares. C'est également la-bas que se situe le Donjon des Ténèbre, construit par Dogo et Infomase.

Thème Modifier

Eternis est un village troglodyte de l'époque de la Grèce Antique qui se cachait des attaques des adorateurs de Arès , dieu de la Guerre. Il a été repris par des grecs ayant découvert l'entrée de la cité, après la détérioration par le temps de l'ingénieux système de camouflage.

Ils vénèrent un Titan, Kronos

Matériaux utilisés Modifier

Eternis utilise principalement la Stone et ses dérivés, la laine, le bois ainsi que des décorations en eau et en lave dans le grand hall. On dit que Eternis a pu mettre la main sur une rare "pierre des donjons" que les habitants s'apprêteraient à utiliser.

Organisation Modifier

Eternis comporte de nombreuses salles dont un salon de thé, une salle de conseil, de nombreux appartements, des escaliers reliés en stone et demies-dalles. Il est prévu une excavation pour révéler les anciennes salles ensevelies sous terre.

Habitants Modifier

  • Dogo (Maire)
  • Damoss
  • Infomase (ingénieur)


Histoire Modifier

Quinze siècles avant notre ère, la contrée de Nutty vivait en paix, habitée par des citoyens pacifiques, qui ne sortaient pas de Nutty et ignoraient tout du monde extérieur. Un beau jour, il y a de cela 1494 ans, un citoyen d'une contrée inconnue, qu'il appelait Hellás, entra en la capitale de Nutty. En fait de capitale, il s'agissait plutôt d'un grand village ; les habitants n'étaient guère intéressés par l'architecture, et s'adonnaient à des compétences secondaires comme l'agriculture, le minage et la gastronomie, qui étaient leurs compétences de prédilection. Ils ne comprirent pas grand chose à ce citoyen, qui déblatérait souvent des paroles incompréhensibles, parlant des "forges de Vulcain", de "repaires sanglants", autant de notions que les nuttyiens peinaient à assimiler. Après avoir passé plus de sept mois en leur compagnie, le citoyen d'Hellás s'en fut du jour au lendemain. Il ne fallut pas longtemps pour qu'ils l'oublient ; les nuttyiens étaient des gens simples, et en un an tout au plus, cet homme avait disparu de toutes les mémoires. Le village nuttyien était paisible, les champs prospères, et les mines produisaient comme jamais. Et puis un jour, le visiteur reparut. Mais en lieu et place de l'héllène amical qu'ils avaient connu quelques années auparavant et dont ils ne conservaient qu'un très vague souvenir, revint un chef de guerre en armure rutilante, à la tête de colosses : son armée. Les Nuttyiens n'avaient guère l'habitude de la guerre. De vieilles légendes racontaient bien de sanglants génocides, mais il y avait de cela des siècles que les conteurs n'avaient pas vu, de leur propres yeux, un homme en tuer un autre. Cependant, ils comprirent tout de suite les intentions belliqueuses de l'étranger. Tentant tant bien que mal d'organiser une défense, ils savaient leur fin inéluctable... Beaucoup s'enfuirent. Certains s'éloignèrent du pays, tentant d'oublier jusqu'à son existence ; d'autres, les plus fiers d'entre ces lâches, s'installèrent dans les montagnes de Raxïa, en troglodytes, pour observer sans se faire repérer l'avancée des Grecs sur leurs terres. Cependant, les Grecs, loin d'être stupides, étaient surtout très nombreux. Suffisamment en tout cas pour assiéger la capitale d'une part tout en poursuivant les fuyards en Raxïa. Peu survécurent ; leurs campements se firent de plus en plus rares, de plus en plus discrets, jusqu'à disparaître totalement aux yeux des Grecs. Ces derniers, croyant les avoir enfin boutés hors de Nutty, se joignirent au gros de leurs forces pour l'assaut final contre la capitale... Elle fut entièrement rasée, certains habitants réduits en esclavage et les autres exécutés ou brûlés sur d'imposants bûchers. Guidés par des semblants de pouvoirs divins, les Grecs fondèrent sur les ruines de la capitale une nouvelle ville, qu'ils nommèrent Arès en l'honneur de leur Dieu de la Guerre, qui leur avait offert la victoire. Deux siècles s'écoulèrent. La région de Nutty et sa nouvelle capitale, Arès, prospéraient. Les immenses cultures nuttyiennes étaient maintenant exploitées par des esclaves, et les mines, les unes après les autres, furent fermées par perte de rentabilité. Il faut dire qu'elles avaient été vidées de beaucoup de leurs ressources pour la construction des grands temples, et le sous-sol était devenu un vrai gruyère pauvre en ressources. Nous ne nous étendrons pas sur la prospérité d'Arès, ni sur la fondation de régions grecques avoisinantes. Nous oublierons ces détails jusqu'au moment de l'annexion de Raxïa. Quelques années plus tard, en effet, la région grecque de Raxïa était devenue très développée, et y rester plus longtemps aurait été une erreur pour les nuttyiens. Car ils n'étaient pas morts ; ils avaient acquis assez d'expérience pour échapper à toutes les battues grecques, qui avaient d'ailleurs commencé à s'espacer depuis quelques décennies. Eux aussi avaient prospéré, le peuple nuttyien survivant s'était agrandi, et il était même arrivé que certains se mêlent aux grecs pour prendre des nouvelles plus précises de leur ancienne contrée. Mais à présent, ils devaient migrer pour se trouver une nouvelle terre, tout en restant proches de leur objectif, la région de Nutty. Ils s'installèrent près d'une chaîne de montagnes, non loin de ce qui serait un jour Magmell. Aidés par une expérience centenaire, ils mirent peu de temps à creuser leur nouveau foyer, et une cité souterraine colossale naquit de leur imagination et de leur savoir-faire. La grande "nouveauté", si l'on peut dire, de cette cité, était l'oeuvre d'un génial ingénieur nuttyien, dont le nom a été oublié par l'histoire. Plutôt que de se limiter à des minuscules portes camouflées par crainte d'être repérés, les nuttyiens contruisirent une immense porte rétractable qui, en cas de besoin, prenait en quelques minutes l'apparence d'un pan de falaise ordinaire. Forts de cet atout, leur créativité n'eut plus de limites, et ils réussirent à créer une magnifique cité, surpassant leurs minables campements de Raxïa. Cinq siècles passèrent sans accrochage. Les battues grecques avaient cessé, et personne de toute façon ne soupçonnait qu'ils aient pu s'installer dans cette région hostile. Les intentions destructrices des grecs elles-mêmes s'étaient éteintes avec leur dynastie régnante, et la régence, amicale, ouvrit les portes de Nutty aux étrangers de tout bord. Tout semblait enfin s'arranger pour les descendants des fuyards, ils avaient même décidé de faire une expédition en Nutty pour voir si tout allait aussi bien qu'on le disait ; mais quelques jours avant leur départ, ils furent terrassés par un mal pire que tous les Grecs de la Terre : la maladie. En effet, c'est la Peste bubonique qui s'incrusta dans la ville, par le biais d'une sentinelle contaminée d'on ne sait où pendant une de ses patrouilles, la maladie se répandit dans toute la ville, et cinq jours plus tard il ne restait plus âme qui vive dans leur grande cité qu'ils avaient mis des années à construire. Au fil du temps, on oublia leur existence. Les éboulements remplirent peu à peu la ville, le mécanisme de la porte se grippa pendant une tempête de sable, et on ne parla plus jamais des anciens habitants de Nutty... Jusqu'à aujourd'hui. Un groupe de deux vaillants explorateurs aux origines étrangères, en expédition au-delà des limites de Nutty, découvrirent non loin de Magmell des vestiges d'un campement qui, leur semblait-il, datait d'il y a plusieurs siècles... Et quelle ne fut pas leur surprise quand, en fouillant ces montagnes, ils découvrirent cette ville éboulée de toutes parts ! Qui étaient ces expéditeurs ? Leurs chemins s'étaient croisés quelques mois auparavant, et désormais ils cheminaient ensemble. À leur tête, il y avait Damien Moss, un homme plein d'ambition et Jyllix le technicien redstone fou. Ensemble, après de courts débats, ils prirent la décision de restaurer cette ville oubliée. Ils se ruèrent à la capitale, prenant le temps de dessiner une carte au retour, et prièrent le dieu Vulcain de leur permettre de reconstruire ce vestige du passé... dans l'espoir qu'un jour enfin elle resplendisse, au grand jour !

Localisation Modifier

Eternis est loin au nord d'Ares, elle se siture derrière la Forteresse des Bandits (sud-ouest) ainsi que derrière MagMell (sud-est).

La région la plus proche est Ataraxia (au sud).

Notes diverses Modifier

  • Le village n'est pour l'instant que peu avancé.
  • Eternis est l'un des villages les plus éloignés de Arès, dépassé par L'Imperium Architectura

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard